A propos de l'action du temps

Dès sa naissance, le monde du vivant (végétal et animal) commence à vieillir. Les philosophes, les penseurs, les théoriciens ont coutume d'affirmer qu'il s'agit là de l'action du temps.

Mais le temps n'est pas une force... (enfin je ne crois pas. En tout cas, pas une force physique). Tout au plus, le temps participe à notre usure. Il en est le complice. En réalité, nous nous usons nous-mêmes car nous sommes contraints de vivre en état de perpétuelle résistance contre la pesanteur, force naturelle pénible et incontournable. La pesanteur nous épuise, elle nous fatigue, nous use, nous affaiblit et finit par avoir raison de notre vie.

Si nous pouvions imaginer un monde sans pesanteur, notre appréhension du temps serait fort différente. Mais il s'agit là de science-fiction. Pas d'usure, pas d'érosion, pas de vieillissement, pas de gens pressés... !

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2019. Gilles Jonemann. Tous droits réservés.

    GILLES

    JONEMANN

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now